Logo Translating-IT

DeutschDE
FrançaisFR
LëtzebuergeschLU




Informations sur les cookies:

En utilisant nos services vous acceptez l'utilisation de Cookies. Ceux-ci ne sauvegardent que votre langue, cet acquiesquement pour l'utilisation de Cookies pour votre prochaine visite (permanent) et l'identifiant de séance (temporaire), si vous créez un compte sur notre site, mais pas de données personelles ou de suivi.

Pour masquer ces informations sur les cookies de façon permanente, cliquez OK.








Grammaire : Eifeler Regel Luxembourgeois

Cette page sert à expliquer le règle grammaticale dite 'Eifeler Regel' dans la langue luxembourgeoise.

L'Eifeler Regel dans la langue luxembourgeoise, est une règle basée sur la prononciation qui a été intégrée dans la grammaire. Cette règle définit quand le 'n' ou 'nn' final est supprimé dans la langue écrite, s'il n'est pas prononcé. Que le 'n' ou 'nn' final soit supprimé ou non dépend du mot, chiffre ou signe qui suit. Les règles qui s'appliquent sont les suivantes :

Le 'n' ou 'nn' final est supprimé :

  • si le mot qui suit commence par les consonnes 'd', 'h', 'n', 't', 'z' (p. ex. : den Hond, däin Duch, en Tuerm, den Nol, den Zuch)
  • si le mot qui suit commence par une voyelle (p. ex. : den Owend, däin Apel, en Iesel, den Eemer, den Uhu)
  • si le mot qui suit commence par un 'y' suivi d'une consonne (p. ex. : den Yves, vun Ypres)
  • si le mot est suivi par un chiffre qui, écrit en lettres ou prononcé, commence par une voyelle ou les consonnes 'd', 'h', 'n', 't', 'z' (p. ex. : den 1., mir hunn 20 Joer gefeiert, en 100-Euro Schäin)
  • si le mot est utilisé tout seul ou se trouve à la fin de la ligne (p. ex. : net fëmmen, Moien, Neen)
  • si le mot qui suit est emprunté à une langue étrangère et commence par une consonne, dont la prononciation de la première lettre sonne comme p. ex. : 'ts', 'tsch', 'dj' ou comme une voyelle (principalement pour les acronymes), sinon le flux linguistique ne serait pas continu (p. ex. : den James Bond, den SMS-Ubidder, den Check-in)
  • devant tout signe de ponctuation ou caractère spécial (p. ex. : Neen, Du solls ophalen! Mir koumen (wéi ëmmer) ze spéit un.)
  • pour certaines exceptions (p. ex. : de Mann huet, eng Studentin kann dat, et gëtt genuch Grënn fir dat Thema)
  • si le 'n' ou 'n' final fait partie d'un nom propre (Marque, prénom, nom de famille, pays, etc.) (p. ex. : den Här Bemtgen kënnt, Spuenien kann net verléieren, den Alain Atten wéisst dat, Avon verkeeft) ou un mot ou groupe de mots qui sont utilisés comme nom prédéfini (p. ex. : klickt op Alles verkafen fir ... (où 'Alles verkafen' est défini comme nom d'un bouton))

Se le nouveau mot sans 'n' ou 'nn' final peut être confondu avec un autre mot qui se termine par un 'e', le 'e' est transformé en 'ë'. (p. ex. : Avenuen -> Avenuë, Chancen -> Chancë, Revuen -> Revuë)

  • si le mot qui suit commence par une consonne, sauf 'd', 'h', 'n', 't', 'z' (p. ex. : de Kanner, kee Su)
  • si le mot qui suit commence par un 'y' suivi d'une voyelle (p. ex. : de Yan, de Yogi)
  • si le mot est suivi par un chiffre qui, écrit en lettres ou prononcé, commence par une consonnes, sauf les lettres 'd', 'h', 'n', 't', 'z' (p. ex. : de 5., mir hu 60 Joer gefeiert, e 700-Euro Gutschäin)
  • si le mot qui suit est emprunté à une langue étrangère et commence par une voyelle, dont la prononciation de la première lettre sonne comme une consonne (p. ex. : de One-Night-Stand, de OneNote-Fichier, de OneCare-Programm)

Le 'n' ou 'nn' final est supprimé :

L'Eifeler Regel est aussi appliquée pour créer des mots composés, et les règles citées ci-dessus sont tout appliquées. (p. ex. : zesummen + setzen = zesummesetzen, zwëschen + Fall = Zwëschefall , Dammen + Schong = Dammeschong)

Devant les mots 'si', 'se', 'sech', 'säin', 'seng', 'sou' le 'n' ou 'nn' final peut aussi demeurer. (p. ex. : mir hunn se fonnt) Afin de ne pas provoquer trop de confusion, nous recommandons de se tenir à la règle qui définit que le 'n' ou 'nn' final est supprimé devant un 's' (consonne). (p. ex. : mir hu se fonnt)